Risques opératoires

La correction d’un Pectus Excavatum ou d’un Syndrome de Poland par implant sur mesure, réalisée pour des motivations essentiellement morphologiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique des risques aussi minimes soient-ils.  

En pratique, la grande majorité des corrections de Pectus excavatum ou de Syndrome de Poland par implants sur mesure réalisées dans les règles se passe sans problème. Les suites opératoires sont simples et les patients sont pleinement satisfaits de leur résultat. Pourtant, des complications peuvent survenir au cours de l'anesthésie ou de l’intervention, certaines inhérentes au geste chirurgical et d’autres spécifiquement liées aux implants. 

Complicaciones inherentes a la anestesia

 cirugía del Syndrome de Poland

Il faut savoir que l’anesthésie peut provoquer dans l’organisme des réactions parfois imprévisibles et plus ou moins faciles à maîtriser. Toutefois, ayant toujours recours à un médecin anesthésiste-réanimateur lors des interventions, les risques encourus sont devenus très faibles. De plus, les techniques, les produits anesthésiants et les méthodes de surveillance ont fait d’immenses progrès ces trente dernières années, offrant une sécurité optimale aux patients.

Dans tous les cas, lors de la consultation pré-opératoire obligatoire, le médecin anesthésiste informera lui-même le patient des risques anesthésiques.

Complications inhérentes au geste chirurgical 

  • Epanchement séreux : Ce n’est pas une complication car il est constant mais transitoire. Il nécessite de 2 à 5 ponctions post-opératoires à 8 jours d’intervalle.
  • Hématome : L’accumulation de sang autour de la prothèse est une complication pouvant survenir dans les premières heures. S’il est important, une reprise au bloc opératoire est alors préférable afin d’évacuer le sang et de stopper le saignement à son origine. Il est très exceptionnel.
  •  Cirugía del Pectus ExcavatumInfection : Non décrite à ce jour après ce type de chirurgie. Une antibiothérapie dissuasive est toujours prescrite en pré-opératoire, elle n’est pas recommandée dans les suites.
  • Nécrose cutanée : Elle peut être observée sur la ligne de suture suite à un contact intempestif de la peau avec l’électrode du bistouri électrique. Une reprise chirurgicale s’impose alors, avec le risque de retirer provisoirement l’implant.
    • Anomalie de cicatrisation : Le processus de cicatrisation mettant en jeu des phénomènes assez aléatoires, il arrive parfois que les cicatrices ne soient pas, à terme, aussi discrètes qu’escompté. Cette éventualité est rare.
    • Altération de la sensibilité : L’anesthésie de la zone cutanée recouvrant l’implant est constante mais régresse en quelques mois.
    • Pneumothorax :  Complication rare, il bénéficiera d’un traitement spécifique.
    • Malposition, déplacement de l'implant : Un mauvais positionnement, ou le déplacement de l'implant, est prévenu par le respect rigoureux de la technique chirurgicale de pose et le choix d’une fabrication sur mesure assistée par ordinateur.

    Complications inhérentes aux implants en élastomère de silicone sur mesure

    3D implante a medida para Pectus Excavatum

    Les risques liés aux implants sur mesure en élastomère de silicone sont inexistants, contrairement aux implants mammaires souples en gel de silicone, car il n'y a : 

    • Pas de formation de pli ou aspect de vagues ;   
    • Pas de coque ;  
    • Pas de risque de rupture, les implants peuvent même être considérés comme définitifs ;   
    • Pas de sérome tardif péri-prothétique à long terme.